A quoi devez-vous vous attendre ?

* Un ami qui avait perdu un enfant suite à une longue maladie m'avait prévenu : attention, tu risques de ne plus supporter les "autres" et d'être agressif et violent dans la vie quotidienne et professionnelle. Cela s'est avéré !

* Attention, ton épouse et toi, vous risquez de ne pas être du tout synchrones. Elle sera très mal quand tu seras moins mal et vice versa. Elle aura besoin d'en parler quand tu voudras garder le silence et vice versa. Elle voudra voir du monde quand tu voudras être seul. Vous serez à la fois déphasés mais unis par la même douleur. Vos chemins divergeront avant de reconverger, plus tard !

* Attention de ne pas ériger un mausolée dans votre maison !

* Attention de ne pas tout jeter et donner des affaires du défunt !

* Evitez ces deux extrêmes ! Cherchez un compromis entre garder sa chambre comme avant et faire évoluer l'ancienne pièce-phare de votre enfant !

* Cherchez des activités dans lesquelles vous pourrez, parfois, de temps à autre, vous oublier : sport, philosophie, voyages, bricolage, art etc.

* Sachez que vous allez faire peur à de nombreuses personnes. Les "autres" ont souvent peur d'être contaminés par votre drame ! Des parents ou des amis vont vous fuir, vous éviter... tandis que les vrais amis vont tenter de soulager votre douleur le temps d'une soirée, d'un week-end, de quelques heures...

* Vous allez entendre des "conneries" parfois risibles (oui, vous avez le droit de rire malgré la douleur !) : les cons ont de l'imagination c'est même à cela qu'on les reconnaît !

* LAISSEZ S'ECOULER LA DOULEUR PENDANT DES SEMAINES, DES MOIS !

Il n'y a pas de durée fixe au deuil !

* Apprenez à vivre autrement, avec de nouveaux critères ! C'est une vie plus difficile, moins belle que la précédente, une épreuve qui vous modifiera naturellement.

* Je vous souhaite beaucoup de force ! Je pense à vous !